Espèces végétales exotiques envahissantes

Lindernia dubia (L.) Pennell, 1935
Nom(s) vernaculaire(s)Lindernie fausse-gratiole, Fausse Gratiole
FamilleLinderniaceae
OrigineAmérique du nord
Date d’introduction1850
Statut PACAAlerte
Statut LRAlerte
Statut domaine méditerranéenAlerte
Statut domaine alpinAbsente

Huynh-Tan Bernadette - 06/09/2014 (Cliquer pour zoomer)
Carte de répartition (par maille de 10*10km)

Description

  • Port : plante annuelle herbacée couchée ou dressée, entièrement glabre.

  • Feuilles : sur toute la longueur de la tige, elles sont opposées, sessiles et de forme ovale oblongue. Elles sont vert clair et munies de 4 à 6 dents aigües et saillantes, les nervures sont au nombre de 5 et bien visibles.

  • Tige : quadrangulaire, couchée-étalée ou parfois dressée.

  • Fleurs : solitaires de 5 à 8 mm de long, aux pédoncules de dépassant pas les feuilles. Elles sont blanches à violet clair, elles se trouvent à la base des feuilles. Floraison de juin à octobre.

  • Fruits : capsule ovoïde-oblongue.

  • Taille : de 5 à 30 cm.

  • Confusions possibles : avec Lindernia palutris, protégée au niveau national, se distinguant par des pédoncules qui dépassent les feuilles (entières ou légèrement crénelées). Ne pas confondre avec Veronica anagalis-aquatica dont les fleurs forment des grappes et les feuilles ont une nervation pennée.



Biologie et écologie
Milieux : berges et ripisylves ; milieux agricoles ; milieux anthropiques.

Reproduction sexuée et végétative.
Dissémination des graines par : hydrochorie ; zoochorie ; anthropochorie.
Multiplication végétative par : à partir d'un fragment d'un organe spécialisé.

La lindernie fausse-gratiole peut se reproduire par graines (pollinisation entomogame) ou de manière asexuée, grâce à des turions se terminant par des propagules. Les graines flottant aisément sont principalement dispersées par l'eau, ou encore par les animaux ou par les activités humaines (la vase contenant des graines peut coller aux pattes des oiseaux, aux chaussures, aux pneus des véhicules...).



Impacts et aspects positifs

D'après la bibliographie : La lindernie fausse-gratiole forme des populations denses sur les vases exondées, où elle concurrence la flore indigène comme par exemple Limosella aquatica, Cyperus michelianus ou Lindernia palustris, espèce protégée au niveau national et citée à l'annexe IV de la directive Habitats et dans la Convention de Berne.


D'après la bibliographie : La lindernie fausse-gratiole fait partie des espèces majeures responsables de l'enherbement des rizières. Le CIRAD précise que l'espèce pousse dans un tiers des parcelles de riz camarguaises.



Gestion

Carte des actions réalisées sur 'Lindernia dubia (L.) Pennell, 1935'
0 retour(s) sur invmed.

Réduire le niveau trophique des cours d'eau et des étangs, afin d'éviter de favoriser ce type d'espèce.

Limiter le transport de terre et de matériaux contaminés par les graines.

 

L'arrachage manuel peut être réalisé en début de colonisation, lorsque la densité de la station est encore faible. Il faut procéder à l'arrachage systématique de tous les individus et ce avant la floraison, afin d'éviter la propagation des graines.


Dans le cas de plans d'eau très envahis, la submersion est la seule méthode de lutte connue contre la lindernie. Il s'agit d'inonder les parcelles avant la période de floraison, les plants ne pouvant pas germer ni se développer sous 50 cm d'eau. Attention néanmoins à ne pas propager des graines déjà présentes sur la parcelle.


La lindernie est sensible à la concurrence des autres espèces végétales. Favoriser la croissance de plantes amphibie vivaces peut permettre de lutter contre cette espèce.


L’utilisation d’herbicides est interdite en milieux aquatiques et à moins de 5 m d’un cours d’eau ou d’une zone de captage à cause des effets induits sur les écosystèmes aquatiques et sur la santé humaine. Depuis 2009 il n'existe plus aucun produit phytosanitaire homologué pour les milieux aquatique.



Sources bibliographiques

FCBN, 2012. Lindernia dubia (L.) Pennell. Fédération des Conservatoires botaniques nationaux. 3 p. [En ligne] http://www.fcbn.fr/sites/fcbn.fr/files/ressource_telechargeable/fiche_-_lindernia_dubia_v2.pdf (Page consultée le 7 octobre 2016).

Fried, G. 2012. Guide des plantes invasives. Belin, Paris. 272 p.

CBNFC, 2009. Espèces invasives de Franche-Comté, la Lindernie fausse-gratiole, Lindernia dubia (L.) Pennell. Conservatoire botanique national de Franche-Comté, Besançon. 2 p. [En ligne] http://conservatoire-botanique-fc.org/flore-jura-doubs-franche-comte/plantes-exotiques-envahissantes/72-lindernie-fausse-gratiole-lindernia-dubia-fiche-synthetique/file (Page consultée le 7 octobre 2016).

CBNMC, 2009. Lindernia dubia (L.) Pennell subsp. dubia Lindernie douteuse, Lindernie fausse gratiole (Scrophulariacées). Conservatoire botanique national du Massif central. 2 p. [En ligne] http://www.smiril.fr/PDF_Lindernia.pdf (Page consultée le 7 octobre 2016).

Invabio, 2010. Lindernia dubia (Pennell, 1935) la Fausse‐gratiole. 3 p. [En ligne] http://www.invabio.fr/ (Page consultée le 13 mai 2016).

Marnotte, P. Carrara, A. Dominati, E. Girardot, F. 2006. Plantes des rizières de Camargue. Paris : Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement /Arles : Centre français du riz, Parc naturel régional de Camargue , éditions Quae, coll. Guide pratique. 262 p.



Photos

Dernière modification le 12/06/2017